Accueil | Expresso | Culture café | Articles sur le café | Le café dans le monde, goût & tradition

Le café dans le monde, goût & tradition



Le goût du café

Le goût du café

Le monde entier boit du café… ou presque. Les pays les plus amateurs sont les Etats-Unis, le Brésil, l’Allemagne et le Japon*. Mais les champions de la consommation par habitant restent les Européens du Nord, Finlande, Danemark et Suède, très exigeants sur la qualité et l’origine. En 2010, le café est perçu dans bien des pays comme un produit symbole de la société moderne. C’est notamment le cas en Russie où la consommation explose depuis 1990. Dans ce pays de thé, le café a toujours été une denrée chère, réservée à une élite. Même phénomène dans plusieurs pays émergents où le café est un signe de réussite. Les chiffres montrent que les pays producteurs sont peu consommateurs, sauf le Brésil. La Chine reste encore fidèle au thé, mais la consommation de café augmente de 20 % par an.
* chiffres 2008-Organisation Internationale du Café

Rites de consommation

Rites de consommation

Les séries télévisées le montrent bien, les Américains boivent leur café partout, dans la rue, au bureau, chez eux, en voiture, au cours des repas… En Espagne et en Italie, l’espresso est traditionnellement pris debout, au comptoir d’un bar et en fin de repas comme en France. En Allemagne, le moment sacré du café a donné naissance à un mot, les « kaffeeklastch » ou bavardages de café. L’Allemagne et la Suisse sont les deux pays qui ont adopté l’espresso maison le plus tôt. Au Japon, on achète souvent son café aux distributeurs automatiques qui pullulent dans les rues. En Europe Centrale et du Nord, on s’attable pour prendre le café et on l’accompagne souvent de gâteaux ou viennoiseries. En Russie, le café est généralement consommé à l’extérieur car c’est un signe de réussite sociale.

Types de préparation

Types de préparation

Il existe plusieurs techniques pour transformer la poudre de café en boisson. Répandu dans tout le Moyen-Orient, le café turc repose sur la décoction : on chauffe plusieurs fois la poudre très fine avec du sucre dans de l’eau. Le marc reste au fond de la tasse. La cafetière à piston, à dépression et la moka italienne sont basées sur l’infusion. Ces méthodes, toutes italiennes, ont été adoptées dans de nombreux pays. La cafetière napolitaine que l’on retourne à ébullition procède par livixation ou filtration, comme les cafetières françaises. Enfin, la percolation de l’espresso fait passer l’eau sous pression à travers la poudre de café ou une dosette. Les cartes des restaurants américains distinguent nettement le café et l’espresso… La meilleure manière d’extraire tous les arômes du café.