Accueil | Machine à Thé | Culture thé | Articles sur le thé | Le thé à la conquête de l'Europe

Le thé à la conquête de l'Europe



Le thé à la conquête de l'Europe

Le thé arrive en Europe pour la première fois au tout début du XVIIème siècle et devient rapidement un monopole anglais et un enjeu économique majeur.

Le thé à la conquête de l'Europe

En 1498, les Portugais se lancent dans le commerce des épices... ils seront les premiers européens à consommer du thé !

Le commerce des épices

En 1498, l’explorateur portugais Vasco de Gama découvre la route des Indes par le cap de Bonne-Espérance. Les Portugais se lancent dans le commerce des épices, des pierres précieuses et de la soie et fondent le comptoir de Macao en 1577. Ils seront parmi les premiers européens à consommer du thé, considéré comme une plante médicinale. Très rapidement les Hollandais prennent le monopole de l’importation du thé avant de se faire détrôner par les Anglais. La Compagnie des Indes Orientales fondée par la reine en1599 gardera le monopole jusqu’en 1834. A la fin du XVIIIème siècle, un système de commerce triangulaire a été mis en place : les Anglais échangent avec les Chinois de l’opium produit en Inde contre du thé. Mais la Chine interdit l’opium en 1800 provoquant les deux Guerres de l’Opium avec les Anglais. Ils doivent donc trouver le moyen d’assurer l’approvisionnement autrement.


Les plantations de thé dans les colonies britanniques

En 1823, le Camellia Assamica, une espèce de théier typique de l’Inde et de Ceylan est découverte par les Anglais. En 1834, le botaniste anglais Robert Bruce est envoyé clandestinement en Chine pour percer tous les secrets de la culture du thé. Grâce à lui, les Anglais reprennent leur monopole et annexent Darjeeling en Inde. En 1887, les importations des colonies britanniques dépassent même celles de la Chine. Autrefois produit de luxe réservé aux puissants, le thé s’impose peu à peu dans les sociétés européennes, même si les Britanniques restent ses plus grands amateurs, aujourd’hui encore.


Sir Thomas J. Lipton, le gentleman du thé

Symbole de la démocratisation du thé en Angleterre, Thomas Lipton ouvre sa première épicerie à Glasgow en 1871. En moins de 10 ans, il est à la tête d’un réseau de 20 magasins en Grande-Bretagne. Pour réduire les prix et permettre à tous d’accéder à un thé de qualité, « Sir Tea » investit dans des plantations à Ceylan pour assurer ses approvisionnements en direct. Sa devise « Direct from the garden tea to the tea pot » illustre la success story d’un grand connaisseur. C’est lui qui introduira le sachet de thé en France dans les années 50.